Adoption de la loi 78

Par Calixte le 05/21/12 - Paru dans Politique | 0 commentaires

À la suite de l'adoption de la loi spéciale, vendredi soir par le gouvernement, plusieurs mesures créent déjà la polémique. Le Parti québécois et les syndicats ont exprimé leur inquiétude à l’idée que le gouvernement soit ainsi pourvu de pouvoirs excessifs et arbitraires.

Le projet de loi 78 exige en effet des manifestants qu'ils avertissent les autorités plus de 8 heures à l’avance si la manifestation prévoit un regroupement de moins de 50 personnes. Les organisateurs devront fournir l'itinéraire suivi. Toute manifestation qui bloque l'accès aux cours à l'intérieur d'un établissement est interdite. Une mesure permet aussi aux policiers de surveiller les possibles organisations de manifestations sur les réseaux sociaux et de les déclarer, le cas échéant, illégales. Les auteurs des messages incriminés pourraient alors être poursuivis. Les amendes prévues en cas d'infraction à ces mesures sont élevées.

Concernant le calendrier scolaire, le trimestre d'hiver a été suspendu dans les cégeps et les universités en grève ; la reprise des cours devra se faire au plus tard le 17 août et le trimestre d'hiver devra sans faute se terminer le 30 septembre.

Parallèlement, Montréal a adopté, vendredi, le projet de loi interdisant le port des masques dans les manifestations.
Selon un premier sondage, cette loi est plutôt bien accueillie par l'opinion publique qui y est favorable à 66 %. Pour les fédérations étudiantes, il s'agit là de la conséquence d'un sentiment de ras-le-bol ; les Québécois souhaitant une résolution rapide du conflit. Les étudiants espèrent, quant à eux, toujours faire annuler cette loi.

 


  • Paru dans Politique | 0 commentaires | Articles lus 1333 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.1 / 5 pour 149 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!