Un logiciel d'anticipation criminelle

Par Hallkalah le 09/02/10 - Paru dans Insolite-international | 0 commentaires

Le cinéaste visionnaire Steven Spielberg aurait peut-être inspiré à son insu un tout nouveau système de dépistage délictuel. À l’image de «Minority Report», film futuriste traitant de l’anticipation criminelle, l’État policier de quelques grandes villes américaines utilise déjà, pratiquement parlant, un complexe logiciel prétendument apte à devancer les fauteurs par le cycle des probabilités. Par exemple, contre toutes attentes, le taux de criminalité de Memphis, dans le Tennessee, aurait chuté de 31% depuis son implémentation.

Développé par la société multinationale américaine IBM (International Business Machines), le programme, gentiment affublé de l’acronyme C.R.U.S.H ( Criminal Reduction Utilising Statistical History), disposerait à son actif vingt ans de données statistiques relatives aux crimes «bénins», corrélant algorithmiquement les variables du temps, de l’espace, de la mobilité et de la technique pour en émettre des conclusions récurrentes quant à la date et l’endroit précis d’un éventuel méfait.

Étant toutefois limité, le programme, basé seulement sur le concept de la répétition, ne peut pas encore identifier le malfaiteur et devancer les crimes passionnels ou ceux qui sont intelligemment échafaudés par la voyoucratie rusée : « Un meurtre passionnel ou les cambriolages de haut vol, par exemple d'une banque par une bande bien préparée, ne peuvent être décelés d'avance », affirme Charlie Beck, directeur de la police de Los Angeles. Dommage que les stratagèmes gouvernementaux ne puissent pas êtres anticipés…

Un autre logiciel du même genre aurait été créé par Richard Berk, professeur en statistiques et criminologie à l’Université de Pennsylvanie et serait sur le point d’être testé à la grandeur de l’État de Washington DC.

Les États-Unis se dirigent-ils innocemment vers un État policier absolutiste, un monde d’avant-garde dystopique, où avec le progrès préventif, l’homme serait traqué et accusé d’un crime qu’il eût commis s’il n’avait pas été contrôlé à temps par les agents de la Paix? Le professeur ajoute : « On est encore très loin de pouvoir faire ça ». Une question de temps ou de changement conceptuel? N’en demeure pas moins que la polémique engendrée par ce nouveau système d’interprétation criminelle fait déjà couler beaucoup d’encre détractrice en matière de droits civils, toujours de plus en plus «relatifs».

Benjamin Franklin n’avait-il pas déjà déclaré cet adage digne d’actualité: « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

GoYuB!

 


Achetez des photos de crime Dreamstime.comDreamstime.com - Low Cost Premium Stock Photos
photographie-stock-libre-de-droits-laboratoire-de-crime-image1681717 photo-libre-de-droits-photographe-de-sc-egravene-du-crime-image6978935 image-stock-sc-egravene-du-crime-de-police-image6250731 photos-stock-crime-de-cyber-d-ordinateur-image13222783

  • Paru dans Insolite-international | 0 commentaires | Articles lus 1957 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.1 / 5 pour 209 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!



  • Actualités connexes

  • 08/29/12

    Record vote anticipation
    Plus de 910 000 électeurs ont voté par anticipation pour les élections du 4 septembre...





X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!