Suivis des maladies mineures ou chroniques par des infirmières

Par Lise le 02/19/14 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Les GMF n’ont pas obtenu le résultat escompté, c’est pourquoi la FIQ propose l’ouverture de cliniques où il n’y aurait pas de hiérarchie médicale, tel un médecin.

Ces cliniques pourraient être localisées dans une bâtisse de quartier ou encore dans une pharmacie, et une infirmière pourrait y recevoir des patients atteints d’une maladie mineure ou chronique.

Ainsi, ces patients ne seraient plus obligés de se rendre dans une clinique dès 7 heures du matin pour y faire la file et être reçus après des heures d’attente, et ce, seulement pour un ajustement de médication. Les infirmières pourraient faire de la prévention, auprès d’eux, et leur apporter un enseignement adéquat pour les aider dans leur quotidien.

Certains professionnels, comme des travailleurs sociaux, des ergothérapeutes pourraient se joindre à ses « cliniques de proximité ». D’ailleurs, la loi 90 prévoit déjà la délégation de certaines responsabilités, par exemple, en utilisant les ordonnances collectives.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 2112 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.96 / 5 pour 134 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!