La concurrence des enseignes étrangères est trop forte

Par Calixte le 05/18/11 - Paru dans Economie | 0 commentaires

Une étude spécialisée incite les détaillants québécois à s’étendre à l’échelle internationale, et ce, afin de demeurer compétitifs par rapport aux enseignes étrangères qui se multiplient au Québec. Cette étude avait été commanditée par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, désireux de connaître le positionnement des sociétés québécoises et canadiennes par rapport au marché mondial.

La conclusion est sans appel : pour se maintenir sur un pied d’égalité avec les multinationales, les entreprises locales doivent s’implanter à l’étranger. Il faut savoir qu’actuellement, plus de 40 % des ventes au détail profitent à des détaillants étrangers. Certaines chaînes - comme Zara ou Forever 21 - existent dans de nombreux pays et ont donc acquis une notoriété accrue. De plus, les prix proposés y sont accessibles, ce qui explique le succès de ces enseignes. La chaîne Walmart est aussi un exemple flagrant de cette expansion étrangère au Québec.

Face à ces géants, les petites firmes québécoises peinent à rivaliser et souffrent de cette concurrence. Selon les experts, il reste de la place sur le marché international pour certaines enseignes québécoises qui offrent une vraie nouveauté aux consommateurs. D’autres solutions pourraient permettre aux bannières québécoises de gagner en visibilité et de s'imposer : il leur est notamment recommandé de communiquer via les nouveaux médias sociaux en utilisant Internet.

 


  • Paru dans Economie | 0 commentaires | Articles lus 1872 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.06 / 5 pour 188 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!