Dépistage néonatal de l'anémie falciforme

Par Calixte le 03/30/11 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Certaines maladies héréditaires rares pourraient être dépistées avant la naissance, mais en raison des coûts élevés des examens et du faible nombre de personnes atteintes, ces dépistages ne sont pas systématiques.

Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, vient cependant d'annoncer la prochaine mise en place d'un programme de dépistage néonatal de l'anémie falciforme, également nommée drépanocytose. Cette maladie génétique affecte la structure des globules rouges qui, à terme, entraîne des complications graves, comme une anémie chronique ou des douleurs persistantes. Dans certains cas graves, l'enfant ne survit que quelques mois.

C'est tout l'enjeu du dépistage néonatal : détectés tôt, les troubles pourraient être atténués par une thérapie préventive adéquate. La prise de pénicilline ou d'antibioprophylaxie donnerait de bons résultats. Ce dépistage serait proposé aux couples à risque. Pour que cette maladie se déclare, il faut que les deux parents soient porteurs du gène responsable de la maladie ; les personnes d’origine africaine sont plus touchées par cette maladie.

Chaque année, 40 bébés naissent atteints par cette maladie. Un projet-pilote va être mené dans la région de Montréal, région particulièrement touchée, puisqu’on y recense 70 % des naissances à risque.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 1637 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.98 / 5 pour 162 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!