Une future reconnaissance pour les ostéopathes

Par Calixte le 02/14/11 - Paru dans Sante | 0 commentaires

La pénurie de médecins traitants et le délai d’attente avant les consultations encouragent certains patients à se tourner vers des médecines alternatives, telles l’homéopathie ou l’acupuncture. L’ostéopathie est également une pratique qui s'est beaucoup développée ces dernières années. Ses praticiens tiennent d’ailleurs leur premier Congrès, à Pierrefonds.

Il s’agit d’une médecine, dérivée de la kinésithérapie, destinée à renforcer la mobilité du patient et à réduire ses douleurs. Pour ses adeptes, la manipulation des os ou des muscles permettrait aussi de traiter des troubles physiques ou mentaux. Longtemps jugée peu fiable, voire dangereuse, cette pratique pourrait être reconnue officiellement au Québec ; elle serait donc soumise aux mêmes règles d’éthique et de sécurité que la pratique de la médecine traditionnelle.

Les ostéopathes espèrent d’ailleurs, depuis longtemps, l’obtention d’un statut officiel ; cela permettrait ainsi d’éviter à n’importe qui de se déclarer ostéopathe, avec les risques que cela comporte. En outre, une reconnaissance officielle de ce métier pourrait encourager les jeunes diplômés à se tourner vers cette profession. Fondé en 1984, le Registre des ostéopathes se donne pour mission d'élaborer un code éthique et de répertorier les professionnels de ce secteur. Ils sont, actuellement, 2 000 à exercer au Québec.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 2040 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.99 / 5 pour 185 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!