Les entreprises québécoises doivent s'ouvrir au marché mondial

Par Calixte le 05/07/13 - Paru dans Economie | 0 commentaires

Il reste beaucoup à faire pour améliorer la visibilité des PME québécoises à l'étranger. Selon une enquête récente, les entreprises québécoises sont deux fois moins nombreuses que les structures canadiennes à s'ouvrir au marché mondial. De ce fait, leur croissance est freinée par ce manque d'opportunité. En se cantonnant au marché local, les structures québécoises se privent d'une part importante de chiffre d'affaires.

Quarante personnalités du monde des affaires lancent aujourd'hui un cri d'alarme : selon eux, le gouvernement, en ne se positionnant pas suffisamment en faveur de l'ouverture économique, a sa part de responsabilité dans cette mondialisation déficiente. Ils rappellent que la mondialisation n'implique pas nécessairement le recours à une main-d'oeuvre étrangère ou une délocalisation des entreprises.

Le ministre chargé des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur souhaite également inciter les entreprises à s'ouvrir au marché international en créant 1 000 nouvelles PME exportatrices. La signature d'un traité de libre-échange entre les pays membres de l’Union européenne et le Canada permettra d'augmenter la proportion des exportations vers l'Europe. L'Union européenne représente aujourd'hui le deuxième marché d'exportation du Canada.

 


  • Paru dans Economie | 0 commentaires | Articles lus 1308 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.01 / 5 pour 160 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!