Des emplois d'été pour les étudiants

Par Calixte le 07/05/13 - Paru dans Insolite | 0 commentaires

L'été est synonyme d’emplois saisonniers pour des centaines de milliers de jeunes Québécois. Pour certains d’entre eux, cette expérience s'avère difficile, et ils déplorent les conditions de travail auxquelles on les soumet. Les employeurs, en effet, profitent parfois de cette main-d’œuvre inexpérimentée et bon marché pour détourner certaines clauses de la législation du travail, en fixant des horaires de travail aléatoires ou en ne formant pas suffisamment le salarié.

Cela se vérifie également en ce qui concerne les emplois dans le secteur agricole, les saisonniers sont souvent payés à la tâche ou en dessous du salaire minimum ; sans compter la pénibilité du travail. Les producteurs de fraises ont ainsi pris pour habitude de recruter cette main-d’œuvre jeune et inexpérimentée pour effectuer la cueillette des fruits. Outre des conditions de travail ardues, le travailleur doit fournir un rendement élevé puisque le salaire versé dépend de la quantité de fraises récoltées.

Cette législation va toutefois changer à compter du 1er mai 2014, où les cueilleurs devront recevoir le salaire minimum. Les producteurs s'inquiètent de cette future mesure. Selon un sondage récent, les deux tiers des producteurs concernés vont réduire leur main-d’œuvre ou recruter des travailleurs étrangers dont le rendement sera meilleur.

 


  • Paru dans Insolite | 0 commentaires | Articles lus 1201 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.08 / 5 pour 137 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!