Loi spéciale pour la reprise de la construction

Par Calixte le 07/01/13 - Paru dans Politique | 0 commentaires

Le gouvernement a finalement adopté une loi spéciale pour mettre fin au conflit dans la construction qui durait depuis deux semaines. Hier matin, les députés se sont réunis pour discuter des modalités de cette loi qui a été adoptée dans la nuit. Des augmentations successives de salaire de 2 %, 2,1 %, 2,2 % et 2,3 % ont été prévues jusqu'à avril 2017, date à laquelle la convention collective sera renouvelée. Les conditions de travail ne sont, quant à elles, pas modifiées.

La menace d'une loi spéciale avait été brandie à plusieurs reprises par Pauline Marois qui espérait une réaction positive des parties, et la signature d'une entente qui mettrait un terme à la grève. Un médiateur avait également été nommé pour tenter de parvenir à un compromis. Faute de sortie à cette crise, l'adoption d'une loi spéciale était donc inévitable. Cela concerne 77 000 travailleurs du secteur institutionnel, industriel et commercial.

La reprise du travail devrait se faire dès demain, afin que les retards pris sur les chantiers soient comblés le plus tôt possible. Les sociétés qui enfreindront cette loi seront passibles d'amendes allant de 7 000 à 35 000 $. Les salariés encourent également des amendes allant jusqu'à 500 $ en cas de non-respect. Pour le Parti libéral et la Coalition avenir Québec, il aurait fallu adopter cette loi spéciale en début de semaine dernière pour éviter des pertes économiques colossales.

 


  • Paru dans Politique | 0 commentaires | Articles lus 1179 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.08 / 5 pour 138 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!