Otages colombiens : l'espoir grandit.

Par Justineclement le 12/08/07 - Paru dans Politique-international | 0 commentaires

Le président colombien Alvaro Uribe a annoncé hier qu'il acceptait la création d'une zone démilitarisée en vue de négociations avec les FARC. Un espoir peut-être de trouver une issue à l'affaire des otages colombiens.

C'est sur le conseil de l'église catholique que le président Uribe a pris sa décision hier. La principale pierre d'achoppement pour des négociations entre le pouvoir colombien et la guérilla restait la démilitarisation d'une zone de 800 km2, comprenant deux villages, réclamée par les FARC.
Le président colombien propose la création temporaire (30 jours maximum) d'une zone neutre de 150 km2, inhabitée, où seront présents des observateurs internationaux et où les intervenants ne pourront être armés.

L'église catholique, ainsi que le Haut commissaire colombien pour la paix, Luis carlos Restrepo, seront chargés d'organiser les rencontres, dont le but sera l'échange de 45 otages, dont Ingrid Bétancourt, contre 500 guérilleros actuellement emprisonnés.

D'autre part, la Colombie annonce la création d'un fonds spécial de 100 millions de dollars qui servirait à payer les membres du FARC qui accepteraient de remettre les otages qu'ils détiennent.

 


  • Paru dans Politique-international | 0 commentaires | Articles lus 3287 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.02 / 5 pour 312 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!