Pouvoir d'achat en baisse pour de nombreux ménages

Par Calixte le 07/03/13 - Paru dans Economie | 0 commentaires

La hausse du coût de la vie, associée à une majoration des impôts, contribue à amputer un peu plus le revenu disponible des foyers et affecte leur pouvoir d'achat. Cela concerne principalement les familles issues de la classe moyenne. Cette paupérisation va encore s'aggraver avec l'augmentation des loyers observée aujourd'hui et la récente réforme de l'aide sociale.

Avec un taux d'inoccupation en hausse, il est plus facile de se loger au Québec ; ce sont toutefois les prix des loyers qui excluent désormais de nombreuses personnes de l'accès à la location. C'est la région de Québec qui concentre les prix les plus élevés avec un loyer moyen de 763 $. Le Front d'action populaire en réaménagement urbain dénonce aujourd'hui cette situation, rappelant que pour payer un tel loyer sans y consacrer plus d'un tiers de ses revenus, un foyer monoparental doit gagner au moins 30 500 $ par an. La hausse des loyers serait à l'origine d'une augmentation de 18 % des impayés. Le plus souvent, ces situations se soldent par l'expulsion du locataire.

Les propriétaires demandent, par ailleurs, que soit rendu obligatoire un dépôt de garantie lors de la signature du bail, et ce, afin de se prémunir des cas de détérioration du logement. L'Association des propriétaires rappelle que le Québec reste la seule province canadienne qui interdit un dépôt de garantie pour les propriétaires.

Autre sujet de mécontentement : la réforme de l'aide sociale est entrée en vigueur en ce début de semaine. Les bénéficiaires de plus de 55 ans sont les premiers lésés par cette réforme. La prestation mensuelle de 129 $, versée pour contraintes temporaires à l'emploi, ne leur sera plus automatiquement allouée. Pour la percevoir, les prestataires devront s'engager dans un processus actif de retour à l'emploi. En outre, cette allocation ne sera désormais accessible qu'aux personnes âgées de 58 ans et plus. En septembre, ce sont les foyers avec un enfant de moins de cinq ans qui devront également respecter cette exigence de recherche active d'emploi. Cela va concerner 9 500 couples.

 


  • Paru dans Economie | 0 commentaires | Articles lus 1204 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.08 / 5 pour 158 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!