Les Québécois vivent dans le stress et l'anxiété

Par Calixte le 10/05/11 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Le stress et la fatigue engendrés par les trépidations de la vie moderne ont évidemment des répercussions sur le psychisme des individus. Les Québécois sont de plus en plus nombreux à souffrir d’angoisse ou de dépression, et consultent davantage les psychologues. Le taux de suicide demeure également élevé dans la province.

Un récent sondage confirme cette morosité ambiante : sur 30 000 Québécois interrogés, ils sont 6 000 à avoir peur de souffrir d’une malade mentale et avouent ressentir les effets du surmenage ou des symptômes de la dépression. Ce mal-être varie selon les régions : les habitants de la Côte-Nord ou de la Gaspésie sont plus enclins à ressentir de l’anxiété et à avoir peur de l’avenir.

Cinq mille de ces personnes sondées souffrent, quant à elles, de la solitude. La particularité de ce constat est que ce ne sont pas les personnes âgées qui se sentent les plus seules, 23 % d’entre elles ont moins de 30 ans. Ce sentiment de solitude est plus vif dans les grandes villes, comme Montréal. Un cercle vicieux apparaît alors, car plus la personne se sent seule, plus elle souffre de dépression, ce qui la conduit à s’isoler encore davantage.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 1416 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.03 / 5 pour 165 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!