Suspicion concernant certaines pilules contraceptives

Par Calixte le 02/05/13 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Plusieurs pays font actuellement face à des mises en garde contre des pilules de troisième et quatrième génération. Les pilules Yasmin et Diane 35 sont ainsi montrées du doigt : cette dernière vient d'ailleurs d'être retirée de la vente en France. Ces contraceptifs oraux sont accusés d'avoir provoqué plusieurs décès, et d'avoir été à l'origine d'accidents cardio-vasculaires ou de problèmes veineux graves comme des embolies ou des thromboses.

Au Canada, ces mêmes types de contraceptifs font l'objet de soupçons répétés. Plusieurs femmes canadiennes - dont deux Québécoises - portent aujourd'hui plainte contre le géant pharmaceutique Bayer, à l'origine de la mise sur le marché des pilules Yasmin et Yaz, deux contraceptifs de quatrième génération. Ces médicaments contiennent de la drospirénone, composé susceptible de provoquer des complications graves de type thromboses, embolies et arrêts cardiaques. Il est reproché à la firme Bayer de ne pas avoir suffisamment communiqué sur ces effets secondaires potentiellement graves et plus élevés que ceux associés aux pilules de seconde génération.

En 2011, Santé Canada avait obligé le fabricant à faire mention de ces risques sur les emballages des médicaments. La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada se veut rassurante, rappelant que les complications sont rarissimes. Selon elle, faire de quelques cas isolés une généralité conduirait à inciter de nombreuses femmes à arrêter la prise de leur pilule, avec pour conséquence des grossesses non désirées.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 964 fois.
  • Vote : Moyenne de 3 / 5 pour 140 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!