L'amiante fait toujours des victimes chez les travailleurs

Par Calixte le 08/12/11 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Malgré les efforts entrepris pour assurer et renforcer la sécurité des travailleurs, de nombreux salariés continuent de perdre la vie à cause de l’amiante. Ce matériau, très répandu dans les constructions datant d’avant les années 80, a depuis vu sa nocivité formellement reconnue. Toutefois, sa présence est encore décelable et, malgré les nouvelles normes en vigueur, des ouvriers continuent d’être exposés à son contact.

En outre, il faut savoir que le temps d’incubation des maladies liées à l’amiante est très long - de l’ordre de 20 à 40 ans - ce qui explique que nombre d’anciens travailleurs de la construction, ou employés dans les mines d’amiante, développent aujourd’hui des pathologies graves. C’est un vrai problème de santé publique qui touche également de nombreux autres pays. Au Québec, on estime qu'une centaine de personnes en meurent chaque année.

L'Institut national de santé publique du Québec déplore d’ailleurs le manque de sévérité de la réglementation québécoise par rapport à d’autres pays, y compris avec le Canada. Ainsi le taux d’amiante toléré dans l’air est 10 fois plus élevé au Québec que dans le reste du Canada, et 100 fois plus que dans de nombreux pays européens.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 1939 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.98 / 5 pour 196 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!