2020 en science: il n’y a pas eu que la covid

Un défi vieux de 50 ans, qui a occupé des légions de biologistes — et qui pourrait conduire plus vite vers les clefs de multiples énigmes sur les interactions entre protéines — derrière lesquelles se cachent des médicaments ou des maladies héréditaires.

Les coupables seraient des magnétars, des étoiles à neutrons disposant d’un champ magnétique lui aussi très puissant.

Un tel état de la matière existe déjà: c’est ce qui s’appelle supraconducteur. Le problème, c’est que jusqu’à maintenant, la supraconductivité n’était atteinte qu’à des températures proches du zéro absolu (moins 269 Celsius).

L’Agence Science-Presse est un média indépendant, à but non lucratif, basé à Montréal. Elle est la seule agence de presse scientifique au Canada et la seule de toute la francophonie qui s’adresse aux grands médias plutôt qu’aux entreprises.

Lire la suite sur @ L\'express