3 bébés sur 10 déjà présents sur les réseaux sociaux avant leur naissance : qu’en penseront-ils plus tard ?

Comme le souligne ce spécialiste de la parentalité, partager des photos de ses enfants sans leur consentement est « une forme de prise d’otage de leur vie en construction ». Thomas Rohmer invite donc tous les parents à se mettre à la place de leurs enfants avant de poster une photo. Apprécieront-ils de « retrouver toutes ces traces numériques qui sont indélébiles » ?

Lire la suite sur @ Lescrieursduweb