3e vague de covid : des variants dominants, mais contrôlables

Bien que, là aussi, toutes ces données parues depuis le début de février soient encore préliminaires, celles d’AstraZeneca ont inquiété davantage, puisqu’il s’agit de la vaccination qui a lieu à l’épicentre, soit l’Afrique du Sud elle-même. Là où le variant représente désormais la quasi-totalité des nouveaux cas.

Lorsque le patient est détecté rapidement, et que des mesures de traçage des contacts sont effectuées avec célérité, il est possible de limiter les nouvelles infections, même avec ce variant plus contagieux.

L’Agence Science-Presse est un média indépendant, à but non lucratif, basé à Montréal. Elle est la seule agence de presse scientifique au Canada et la seule de toute la francophonie qui s’adresse aux grands médias plutôt qu’aux entreprises.

Lire la suite sur @ L\'express