5 trucs pour différencier la boulangerie artisanale de l’industrielle

Une question qu’on ne se pose pas forcément, mais qui a toute son importance. D’abord pour des raisons légales, mais surtout sanitaires… Car une surconsommation de produits alimentaires industriels — contenant des produits chimiques — n’est pas sans risque pour la santé. Et ne sachant pas ce qu’il en est vraiment, beaucoup s’autorisent des excès, pensant que c’est du 100 % traditionnel.

Pourtant, d’après l’association Ma boulangerie artisanale, 30 % des produits vendus en boulangerie sont d’origine industrielle. Aussi, vous en avez peut-être déjà consommé à votre insu. Alors, voici les 5 astuces pour ne plus vous laisser avoir  !

Si la loi est très claire concernant l’appellation « Artisan boulanger », elle l’est moins pour leurs collègues pâtissiers. En effet, depuis 1998, « seuls les artisans qui pétrissent, façonnent et cuisent le pain sur place » peuvent l’utiliser. Le pâtissier, quant à lui, peut se déclarer artisan dès qu’il décroche son diplôme. Autrement dit, il est libre de produire ailleurs que dans son commerce… y compris en usine. Si bien que certaines enseignes vendent du pain artisanal et des pâtisseries industrielles, en toute légalité. Ce pourquoi, le plus simple sera de questionner l’origine des pâtisseries en vitrine !