Comment savoir si j’ai un problème cardiovasculaire ? Bougez un doigt pour le savoir

En effet, cette mobilité importante du pouce pourrait témoigner d’une longueur importante des os longs et d’une hyperlaxité des articulations, ces deux marqueurs pouvant indiquer une pathologie du tissu conjonctif. Ce dernier est responsable de la cohésion des vaisseaux sanguins, des muscles et des organes. Lorsqu’il est fragilisé, la croissance tissulaire en pâtit. Les doigts deviennent plus fins et plus longs et les parois artérielles ont plus de risques de se déformer. Résultat : l’anévrisme a davantage de chance de se loger dans la cavité de l’aorte. 

Bien que ce test ait été mis en avant par les chercheurs, ces derniers insistent sur le fait qu’il ne permet pas de poser un diagnostic définitif. Un résultat positif ne signifie pas avec certitude que la personne souffre d’un anévrisme aortique, et il en va de même pour le résultat contraire et l’absence de cette maladie. Pour les scientifiques, cela signifie simplement que la probabilité d’héberger un anévrisme est très forte et doit être évaluée par un médecin. Dans ce sens, ils en appellent à inclure ce test aux examens physiques standards, notamment chez les personnes ayant des antécédents d’anévrisme dans la famille. Quels sont les symptômes d’un anévrisme de l’aorte ?

Lire la suite sur @ Arts-culture