Accusation de viol : Gérald Darmanin se dit « victime d’une chasse à l’homme »

Le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est visé par une plainte pour viol et fait l’objet de manifestations et tribunes dénonçant sa nomination.

« Je fais l’objet d’une calomnie, je ne souhaite à personne d’être accusé à tort et je ne souhaite même pas à mon pire ennemi d’être victime de la chasse à l’homme à laquelle je suis aujourd’hui l’objet », a déclaré M. Darmanin sur Europe 1.

Le ministre a tenu à rappeler que trois décisions de justice « ont conclu à l’absence totale d’infraction » et a estimé que les critiques et polémiques le visant étaient sous-tendues par « des raisons politiques » qui chercheraient « à affaiblir (…) le gouvernement du président de la République ».