Agression sexuelle: le député Harold LeBel comparaît ce lundi

Au même moment, le Parti québécois (PQ) annonçait son exclusion du caucus pour la durée du processus judiciaire.

Dans un communiqué transmis aux médias le 17 décembre, Harold LeBel a soutenu n’avoir «rien à se reprocher».

Il a indiqué vouloir continuer de défendre ses dossiers et d’exercer sa fonction de député de Rimouski à titre d’indépendant.

M. LeBel sera représenté lundi par Me Maxime Roy, l’avocat qui a défendu l’ex-vice-première ministre libérale Nathalie Normandeau lors de son procès pour fraude.

La nouvelle de l’arrestation de M. LeBel en décembre a eu l’effet d’une bombe à l’Assemblée nationale, où le député jouit d’une bonne réputation.

Les faits qui sont reprochés à Harold LeBel se seraient produits en 2017. L’identité de la présumée victime est protégée par une ordonnance de non-publication.