Amendes, bracelets électroniques… Quels dispositifs pour les personnes en isolement ?

Alors que la France cherche un moyen de mettre en place l’isolement “contraint” souhaité par Emmanuel Macron, l’exécutif pourrait s’inspirer des modèles de plusieurs pays qui ont déjà avancé sur la question.

Alors que la France cherche encore un moyen de rendre l’isolement efficace, nos voisins européens ont déjà pris les devants : en Espagne, il est prévu une amende de 3.000 euros en cas de violation de l’isolement, qui peut grimper jusqu’à 600.000 euros en cas de récidive.

En Grèce, les sanctions sont encore plus sérieuses : une personne contaminée par le Covid-19 qui ne respecte pas sa quarantaine encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement. En Italie, une peine de 3 à 18 mois d’emprisonnement et une amende allant de 500 à 5.000 euros ont été mises en place.

Lire la suite sur @ Gentside