Après avoir vu sa face cachée, la Chine veut ramener un peu de Lune sur la Terre

Nommée après la déesse lunaire de la mythologie chinoise, la sonde devrait décoller du centre spatial côtier Wenchang (sur l’île d’Hainan), grâce à la puissante fusée conçue pour l’occasion, Longue Marche 5. L’opération est à suivre en direct ici: 

La mission chinoise s’annonce spectaculaire: elle vise à ramener 2 kg de roche quand les Soviétiques n’en avaient récolté que 170 grammes lors du dernier retour d’échantillons lunaires. L’atterrisseur est équipé d’une caméra panoramique et de plusieurs instruments d’analyse de la composition minérale et gazeuse du sol et d’un radar. Les échantillons devraient être récupérés à deux mètres de profondeur grâce à un bras robotique, d’une foreuse et d’une pelle, avant d’être stockés dans des tubes.