Caen: un homme s’enflamme après avoir été touché par un pistolet à impulsion électrique de la police

Cependant, l’homme qui ne voulait certainement pas perdre ses biens s’était aspergé d’essence et a menacé les policiers et l’huissier d’y mettre le feu.

Le parquet a déclaré dans un communiqué: « Il apparaît que, dans l’intention d’empêcher un geste fatal, l’action des services de police a pu contribuer, malheureusement, au résultat dramatique qui s’est ensuivi.point 310 |

En effet, l’usage du taser dans une atmosphère imprégnée d’hydrocarbure a pu déclencher l’embrasement.point 99 | Il n’est pas établi, à ce stade, qu’une infraction pénale ait été commise, et une enquête administrative devra nécessairement être conduite.point 231 |

La procureure de Caen, Amélie Cladière, a conclu: « Dans l’attente, j’ai décidé de saisir l’IGPN. La procédure en recherche des causes de blessures va donc être transmise au parquet et l’enquête va se poursuivre dans un second temps sous la qualification de blessures involontaires ».