Ces élections fédérales pas si inutiles… et d’autres considérations

Je ne suis pas de ceux qui reprochent à Justin Trudeau d’avoir déclenché des élections inutilement. Parce que c’est vrai qu’il s’est passé beaucoup de choses, ces deux dernières années, qui méritent d’être débattues et jugées.

Si les sondages reflètent fidèlement les intentions de vote des Canadiens (mais ces dernières années on a souvent des surprises), les Libéraux ne retrouveront pas la majorité de 2015 qui leur avait échappé en 2019.

Ils pourraient encore perdre des sièges au Parlement au profit des Conservateurs et des Néo-Démocrates. Mais pas nécessairement le pouvoir.

Mes amis conservateurs insistent que si leur parti décrochait n’importe quelle pluralité de sièges le 20 septembre, Erin O’Toole devrait tout de suite devenir premier ministre.

Lire la suite sur @ L\'express