Ces photos d’ours polaires « témoignent de la beauté de ce monde fragile »

Michel Rawicki, photographe de nature et de faune, a grandi à Paris, mais il a toujours été attiré par les paysages glacés.

Il dit que « l’appel du froid » est survenu quand il avait 10 ans. Il était dans la vallée de Chamonix où il a découvert une grotte de glace à l’ aiguille du midi.

« J’ai pris de la glace dans mes mains … et j’ai commencé à photographier avec mon Kodak Starflash Brownie », a-t-il déclaré.

Passionné par les gens, les animaux et les paysages glacés, Rawicki a déclaré dès sa plus tendre enfance qu’il souhaitait vraiment photographier des ours polaires – connus par le peuple autochtone inuit sous le nom de « nanuk ».

Lire la suite sur @ Incroyable