Cette ballerine dénonce le racisme dans le milieu de la danse classique

Première danseuse classique noire au Ballet de Berlin, Chloé Anaïs Lopes Gomes a quitté l’Institution et dénonce le racisme qui s’opère dans le ballet et dont elle a été victime.

Cela commence dès le lendemain de son audition. La maîtresse de ballet en question dit à ses collègues qu’une “danseuse de couleur dans un corps de ballet, c’est quelque chose qui n’est pas esthétique”.

Ensuite, la maîtresse de ballet n’aura de cesse de tout faire pour déstabiliser la jeune ballerine. Dans ce milieu artistique, les places sont chères et les contrats précaires. Une situation difficile qui ne pousse pas les danseurs à parler et à dénoncer ce type de situations pourtant intolérables.

Lire la suite sur @ Ohmymag