Chasseur au harpon : texte fondateur de la littérature autochtone

Markoosie Patsauq (1941-2020) a publié le roman Chasseur au harpon en trois volets, entre 1969 et 1970, dans les pages de l’Inuktitut Magazine.

La version que j’ai lue est la première traduction rigoureuse en français d’Uumajursiutik unaatuinnamut, établie par Valérie Henitiuk et Marc-Antoine Mahieu. Auparavant, les versions françaises étaient faites à partir de la traduction-adaptation anglaise.

Grâce à ce livre qui a grandement contribué à l’essor de la littérature autochtone au Canada, Markoosie Patsauq plonge dans la réalité d’une communauté du Haut-Arctique encore préservée de l’intrusion de la modernité où la coopération et la vigilance sont les seuls gages de survie.

Il faut savoir que, en 1953, le gouvernement fédéral était déterminé à renforcer sa souveraineté sur le Haut-Arctique. Outre une présence militaire et policière, le Canada avait besoin d’y installer des gens.

Lire la suite sur @ L\'express