Comment les mèmes «Make America Great Again» enrichissent des adolescents de droite

Casey ne se voit pas comme un influenceur. D’ailleurs, il ne correspond pas vraiment pas à l’image que l’on s’en fait. Les starlettes d’Instagram, qui peuvent gagner des salaires à six chiffres sur la plateforme, sont souvent de jolies jeunes femmes qui attirent leur public avec des photos glamour où elles se prélassent au bord de la piscine, en voyage de luxe ou en lingerie, et qui profitent de l’attention qu’elles suscitent pour signer des contrats avec les marques.

Mais ces dernières années, le modèle économique du marketing d’influence a donné naissance à une génération radicalement différente de créateurs de contenu animés d’un esprit d’entreprise: des jeunes hommes ou adolescents comme Casey. En lieu et place des selfies, ils ont trouvé un autre créneau qui, avec l’aide du puissant algorithme de recommandation d’Instagram, s’est avéré très efficace pour attirer en masse des abonnés (et des contrats avec les marques): les mèmes MAGA.