Condamné pour violences conjugales, il tue sa compagne avant son incarcération

Selon Le Parisien, il était dans un « état d’ébriété avancé » lors de son interpellation. C’est lui qui a appelé les secours et la police, mais malheureusement la victime était déjà décédée à leur arrivée.

Il a été mis en examen le jour même et ce dimanche, il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés à Saint-Brieuc. Même s’il a reconnu avoir poignardé sa compagne, il affirme qu’il ne voulait pas la tuer. Pourtant, selon Ouest-France, il l’aurait poignardé entre le cœur et la poitrine.

Lire la suite sur @ Vonjour