Confinement en France : 62 000 décès évités sur un mois selon Edouard Philippe

Lundi 16 mars 2020, devant 35 millions de Français, Emmanuel Macron avait annoncé l’entrée en confinement de la France pour le lendemain, mardi 17 mars, à midi. “Jamais la France n’avait eu à prendre de telles décisions par temps de paix”, avait déclaré le président de la République, soulignant déjà que “nul ne peut savoir” combien de temps allait durer la pandémie. Le chef de l’Etat avait alors annoncé la mise en place d’un confinement “pour quinze jours au moins”. Le conseil scientifique, qui conseille le gouvernement dans cette crise sanitaire, avait assuré à la fin mars que le confinement devrait durer “au moins six semaines”.

Après avoir prolongé le confinement de deux nouvelles semaines à partir de mardi 31 mars et jusqu’au 15 avril, Emmanuel Macron a annoncé lundi 13 avril une nouvelle date de fin des mesures : le 11 mai 2020. “Le 11 mai est une date d’objectif. Ce qu’a annoncé le président de la République, ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai”, a immédiatement nuancé Christophe Castaner sur France Inter, rappelant aux Français la “discipline” qui doit être respectée par tous pour lutter contre le coronavirus. “Il est nécessaire de ne pas se projeter en disant ‘le 12 mai, c’est le mois de mai et nous faisons ce qu’il nous plaît’. Eh bien non, il faudra continuer à se battre”, a poursuivi le ministre de l’Intérieur.