Conséquences du coronavirus : le dernier Tati ferme ses portes à Paris

Près d’un an après avoir fermé 13 de ses magasins, voila que Tati, la célèbre enseigne au vichy rose se prépare à la fermeture définitive de son adresse historique située à Barbès. Avec une baisse de ses ventes évaluée à 60% entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à l’année précédente, la chute de Tati s’est également accélérée avec les grèves de décembre.

Malgré 150 millions d’euros investis, deux fois ce qui était prévu dans le plan initial, Tati n’a pas constaté de retour suffisant de sa clientèle », souligne le groupe dans son communiqué.

Le groupe Tati avait été fondé en 1948 par Jules Ouaki, ancien résistant engagé dans la seconde Guerre Mondiale avant de devenir propriété du groupe Eram en 2004 puis du groupe GPG en 2017.