Consigne élargie: Québec n’a pas l’intention de reculer, malgré l’opposition de l’industrie

QUÉBEC — Le gouvernement Legault n’a pas l’intention de reculer dans sa réforme de la consigne et de la collecte sélective, malgré l’opposition de l’industrie.

Au premier jour de l’étude de son projet de loi 65 qui élargit la consignation, mardi, le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a rappelé que le Québec fait figure de cancre au Canada en matière de consigne des contenants.

S’il est adopté, le projet de loi instaurera des mesures progressives pour que les contenants de lait, de jus, les bouteilles d’eau, les bouteilles de vin et spiritueux soient recyclés et réutilisés.

En conférence de presse, le ministre a durement attaqué le Conseil canadien du commerce de détail, qui a «tout fait pour faire dérailler les projets pilotes», à titre de «groupe d’intérêt qui a toujours été le plus militant».