COP26: le Canada doit légiférer sur les objectifs climatiques pour éviter l’embarras

2020 devait être l’année de l’ambition, où tous les signataires de l’Accord historique de Paris seraient de retour à l’ONU avec des engagements plus ambitieux. Mais bien sûr, 2020 n’est pas une année comme les autres.

La COP26 aurait constitué une tribune permettant aux pays de présenter les progrès accomplis dans la réalisation de leurs objectifs climatiques et leurs ambitions «à la hausse», en établissant de nouveaux objectifs à atteindre. Bien que tout cela soit encore prévu, le calendrier a été repoussé d’un an à novembre 2021.

Les médias des quatre coins du monde suivent ces négociations. Si la COP26 avait lieu ce mois-ci, comme prévu, on lirait à la une de tous les médias nationaux: «Le Canada n’est pas en voie d’atteindre l’objectif de réduction des émissions convenu à Paris».