Coronavirus: d’après une étude, sans le confinement, plus de 3 millions de personnes seraient mortes

Selon une étude sérieuse des chercheurs de l’Imperial College of London, en analysant la mortalité de 11 pays européens, le confinement a permis d‘éviter la mort de 3,1 millions de personnes en Europe.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les chiffres de la mortalité liée au coronavirus de 11 pays européens (l’Autriche, Belgique, Grande-Bretagne, Danemark, France, Allemagne, Italie, Norvège, Espagne, Suède et Suisse) sur la période du 2 mars au 4 mai, ce qui correspond au confinement de la plupart des pays…

Les scientifiques ont aussi précisé que 12 à 15 millions de personnes auraient pu être infectées par le Covid-19 dans les 11 pays d’études durant cette période.