Coronavirus: de l’école au bureau, la Chine dépiste tous azimuts

Chaque jour, des dizaines de milliers de personnes passent un test de dépistage dans le pays où le Covid-19 a fait son apparition à la fin de l’an dernier, avant de contaminer plus de 3 millions de personnes dans le monde. Objectif: éviter à tout prix une deuxième vague épidémique.

La cellule de crise du gouvernement, présidée par le Premier ministre Li Keqiang, a appelé la semaine dernière à des efforts redoublés pour tester la population, alors que des cas importés sont toujours signalés après que la pandémie a été largement maîtrisée sur le sol national.

Autre hantise: les cas asymptomatiques susceptibles de transmettre le virus sans même savoir qu’ils sont eux-mêmes atteints.