Coronavirus : le test nasal tourne mal et perce la paroi du cerveau

Chaque jour, plusieurs milliers de tests nasaux sont pratiqués pour détecter le Covid-19. Alors que la plupart des tests se déroulent sans incident, une Américaine a vécu une mésaventure qui aurait pu s’avérer très grave.

La personne en charge de réaliser le test nasal a provoqué une fuite du liquide céphalo-rachidien de la patiente par son nez. Une perte qui aurait pu causer une grave infection. Heureusement, l’Américaine a pu être soignée à temps.

Il s’avérait que cette femme souffrait d’un problème non diagnostiqué, fragilisant la paroi de son nez. D’après Jarrett Walmsh, l’un des docteurs ayant pu examiner la patiente, cette dernière avait été traitée pour de l’hypertension intracrânienne. Un traitement qui avait provoqué une encéphalocèle. En d’autres termes, les parois de son cerveau s’étendaient désormais jusqu’aux fosses nasales.

Lire la suite sur @ lescrieursduweb