Coronavirus: un test PCR perce la paroi du cerveau d’une Américaine

Jarrett Walsh devait passer le test avant de se faire opérer pour une hernie. Au moment du test, la quadragénaire avait remarqué un liquide transparent coulant d’une de ses narines.

Peu après le test , la patiente, qui travaille à l’hôpital universitaire de l’Iowa, avait développé plusieurs symptômes inquiétants : maux de tête, vomissements, sensibilité à la lumière et raideur au niveau de la nuque.

L’équipe médicale a examiné la femme et a découvert que le test nasal avait percé la paroi de son cerveau. Cela a causé une fuite du liquide céphalo-rachidien et une irritation de la paroi du cerveau, qui auraient pu provoquer une infection mortelle. Par chance, l’Américaine a été prise en charge à temps et opérée avec succès.

Lire la suite sur @ Vonjour