COVID-19 à Los Angeles: les hôpitaux rationnent lits et oxygène

“Avec effet immédiat, en raison de l’impact grave de la pandémie de COVID-19 sur les services d’urgence et les hôpitaux, les patients adultes en arrêt cardiaque ne doivent plus être transportés” vers un hôpital si les procédures de réanimation (massage cardiaque, défibrillateur, etc.) n’ont pas rétabli le pouls sur place, demande l’agence des urgences médicales du comté de Los Angeles dans une directive adressée lundi aux hôpitaux, ambulanciers et pompiers de la région.

Une autre directive demande quant à elle de rationner l’oxygène administré aux malades, sauf exceptions.

“La demande pour l’oxygène est telle que certains hôpitaux peinent à maintenir une pression suffisante” dans leur système “pour pomper de l’oxygène dans les poumons des malades de la COVID-19″, a affirmé la Dre Christina Ghaly, directrice des services sanitaires du comté de Los Angeles, le plus peuplé des États-Unis avec quelque 10 millions d’habitants.