Covid-19 : Des malades auraient des anticorps qui attaquent le corps, et non le virus

Une nouvelle étude a révélé que certains patients atteints par le Covid-19 portent des signes inquiétants indiquant que leur système immunitaire s’est retourné contre l’organisme, rappelant des maladies potentiellement débilitantes comme le lupus et la polyarthrite rhumatoïde.

À un moment donné, le système de défense de l’organisme chez ces patients s’est mis à s’attaquer à lui-même plutôt qu’au virus, selon l’étude. Les patients produisent des molécules appelées « auto-anticorps » qui ciblent le matériel génétique des cellules humaines, plutôt que celui du virus.

Cette réponse immunitaire malencontreuse pourrait exacerber la gravité du Covid-19. Elle pourrait également expliquer pourquoi les patients dits « de longue durée » ont des problèmes persistants des mois après la disparition du virus de leur corps.