COVID-19: la santé mentale des profs du cégep affectée par la pandémie

MONTRÉAL – Deux mois après la rentrée scolaire, le niveau de stress et d’anxiété de beaucoup d’enseignants du cégep est élevé, rapporte avec inquiétude un syndicat qui vient de sonder ses membres. Leurs tâches n’ont fait que s’alourdir avec la pandémie, et il faut que le gouvernement ajoute des enseignants pour que les profs n’y laissent pas leur santé, dit-il.

Quand son cégep s’est retrouvé en zone rouge, il a dû offrir tous ses cours en ligne. Cela a nécessité une réorganisation complète de ses classes et de son enseignement. Enregistrer des cours est plus long que de les offrir dans son gymnase avec ses élèves devant lui, dit-il. Et visionner les vidéos de ses 200-250 étudiants qui se filment pour montrer leur maîtrise des techniques sportives prend un temps fou.