Covid-19 : L’homme verbalisé pour avoir voulu rendre visite à son père mourant reçoit les excuses de la Gendarmerie

Pourtant, avant de monter en voiture, Patrice Dupas prend soin d’appeler la gendarmerie du Loir-et-Cher. « Ils m’ont dit ‘oui, oui, c’est un motif familial impérieux, il n’y a aucun problème’ ».

En effet, l’état de santé de son père, qui réside lui sur l’Ile-de-Ré, et atteint d’un cancer, s’était fortement dégradé et malheureusement il est décédé quelques jours plus tard sans qu’il ait pu le voir.

Interrogée ce jeudi, la porte-parole de la Gendarmerie nationale Maddy Scheurer a reconnu que les gendarmes n’avaient “pas perçu le degré d’urgence” du déplacement de Patrice Dupas. “Il y a eu une véritable incompréhension. C’est malheureux. Nous le regrettons et nous comprenons sa peine”, a ajouté la porte-parole.