Covid-19 : Un demi-million de requins pourraient être tués pour le vaccin

Le squalène de requin est envisagé pour être utilisé dans les vaccins contre le coronavirus, avertissent les écologistes.

Actuellement, le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKine (GSK) utilise le squalène dans les vaccins antigrippaux. L’huile est utilisée comme adjuvant en médecine, un ingrédient qui augmente l’efficacité d’un vaccin en créant une réponse immunitaire plus forte. GSK a annoncé qu’elle fabriquerait un milliard de doses de cet adjuvant en vue d’une utilisation potentielle dans le vaccin contre le coronavirus.

Il affirme que nous devrions utiliser des alternatives végétales et synthétiques pour le squalène, qui ne provient pas des requins.

« Nous n’essayons en aucun cas d’entraver ou de ralentir le développement d’un vaccin COVID-19 ou de tout autre traitement essentiel nécessaire pour protéger l’humanité contre la maladie« , déclare Stefanie Brendl, fondatrice de Shark Allies, basée en Californie.