CPAM: Une femme a été privée de son congé maternité pour une raison improbable

Alors qu’Isabelle, une restauratrice de Saint-Malo, venait d’accoucher, elle a décidé de reprendre le travail après quatre semaines de congé contre huit, comme prévu.

La restauratrice ne comprend toujours pas cette décision complètement ahurissante: « Si on ne veut prendre que 4 semaines, ça leur évite de payer huit semaines, en plus. C’est inadmissible ! Les gens qui veulent travailler sont pénalisés, c’est pas normal qu’on soit pénalisés comme ça ».

La CPAM d’Ille-et-Vilaine lui a répondu en expliquant qu’elle respectait un texte voté par un législateur et qu’elle n’aurait pas d’argent pour son congé maladie.point 172 | La directrice, Claudine Quéric a déclaré: « Je comprends que ça soit déstabilisant mais ce n’est pas nouveau, le droit protège les personnes et la caisse lui a fait savoir immédiatement que la réglementation prévoyait un temps minimal pour la protection de la mère et de l’enfant d’ailleurs.point 439 |