Crise au Liban: le chef de la Banque centrale dénonce l’absence de réformes

Depuis 2019, le Liban est confronté à une crise économique aiguë, et la Banque centrale du Liban a été incapable d’enrayer une forte dépréciation de la livre libanaise face au dollar. Les difficultés économiques ont été l’un des déclencheurs en octobre 2019 d’un soulèvement inédit contre la classe politique accusée de corruption et d’incompétence.

Les restrictions imposées face au nouveau coronavirus ont accentué la crise. Lundi et mardi et malgré le confinement, les Libanais sont descendus dans la rue, surtout à Tripoli (nord), pour crier leur ras-le-bol face au pouvoir et à la hausse vertigineuse des prix. Les heurts entre manifestants et soldats ont tué un manifestant et blessé 50, selon des secouristes. Quarante militaires ont été blessés selon l’armée.

Lire la suite sur @ Linternaute