Dans l’affaire des “écoutes”, Nicolas Sarkozy a été condamné… sous un faux nom

Une étonnante méprise, répétée à de multiples reprises dans le jugement rendu le 1er mars par la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, a été relevée par le JDD.

Pour mieux comprendre, il faut d’abord savoir que le nom complet de l’ex-pensionnaire de l’Élysée est Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa. Or, il a beau être l’un des justiciables les plus célèbres de l’Hexagone, cela n’a pas empêché les juges de répéter la confusion à de multiples reprises dans le jugement, où le nom apparaît tantôt orthographié “Nagy-Boscsa” (quatre fois), “Nagy-Bosca” (douze fois), et même “Naguy-Bosca”, une fois.

Comme le note le JDD, le nom complet de Nicolas Sarkozy apparaît une seule fois bien orthographié, en page 57, à la faveur d’un copier-coller extrait d’un document de la Cour de cassation.

Lire la suite sur @ Gentside