D’après Brigitte Bardot, le Covid-19 permet une «autorégulation de la démographie»

Pour la réédition de son autobiographie « Initiales B.B. » parue chez Grasset en 1996, Brigitte Bardot a accordé une interview au magazine Paris Match. La comédienne de 86 ans donne son opinion sur des sujets d’actualité comme la crise environnementale ou encore l’épidémie de coronavirus.

« Je ne suis pas Bécassine, au fond de mon trou ! », lance l’actrice du film « Et Dieu… créa la femme« , interviewée depuis La Madrague, sa résidence située près de Saint-Tropez. « Je lis beaucoup de livre, je regarde la télévision, je parle à mes amis, je reste à l’écoute et j’observe ce monde devenir un cirque », déclare-t-elle.

Lorsqu’on lui demande si la pandémie du Covid-19 est « une bonne chose » pour la planète, Brigitte Bardot répond : « Oui, c’est une sorte d’autorégulation de cette démographie que nous sommes incapables de contrôler ». « L’être humain n’ayant pas d’autre prédateur que lui-même, seules les forces naturelles peuvent le contraindre à la raison. », ajoute la comédienne de 86 ans.