Déplumée par le coronavirus, Las Vegas craint la banqueroute

Comme ailleurs dans le pays, des voix s’y opposent sur le difficile compromis à trouver entre les impératifs sanitaires et la survie de l’industrie touristique, poumon économique de la ville.

Le puissant syndicat local Culinary Workers Union, qui représente quelque 60.000 employés du secteur de l’hôtellerie et des casinos, affirme que 98% de ses membres ont perdu leur emploi depuis le début de la pandémie.

Alors, la secrétaire et trésorière du syndicat, Geoconda Arguello-Kline, soutient la décision du gouverneur du Nevada, Steve Sisolak, de prolonger jusqu’au 15 mai au moins les mesures de confinement dans son Etat.

“Il fait ce qu’il peut pour nous protéger”, confie la dirigeante syndicaliste à l’AFP. “Je sais que c’est difficile pour tout le monde, mais il vaut mieux ça que de perdre sa vie”.