Des associations se mobilisent pour faire annuler les amendes reçues par les sans-abris lors du confinement

Suite à ces contraventions, plusieurs associations se mobilisent pour venir en aide aux sans-abris verbalisés par les forces de l’ordre dans l’agglomération lyonnaise et faire annuler ces amendes. Jean-François Ploquin, directeur de l’association Forum Réfugiés à déclaré à BFM Lyon : « Quand on n’a pas de domicile fixe on ne peut pas respecter une règle de confinement ».

Le président de l’association explique que malgré toutes les mesures qui ont été mises en place pour que les sans-abris soient hébergés pendant cette période de confinement, certains sont tout de même restés à la rue.point 200 |  « C’est pourquoi tout un tas de mesures ont été prises pour héberger un maximum de personnes, que les places du Plan Grand Froid ont été prorogées, que des places d’urgences supplémentaires ont été créées.point 399 |