Des députés demandent un statut de « pupille de la Nation » pour les enfants des soignants décédés

Lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, une quarantaine de députés, principalement de la majorité, ont demandé un statut de reconnaissance nationale pour les enfants des personnels soignants qui sont morts à cause du Covid-19.

La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées a admis: « Ces enfants ne doivent pas être abandonnés. Le gouvernement est en train de travailler pour vérifier si les dispositifs existants sont adaptés à toutes les situations. Le cas échéant, bien sûr, nous les compléterons. Notamment, nous étudierons la proposition sur les pupilles de la nation​« .

Les députés veulent que ces enfants soient protégés par des mesures concrètes, par exemple avec une prise en charge de la scolarité et des études. Pour François Jolivet, l’élu LREM à initiative de cette proposition: « J’ai l’impression que le débat va s’ouvrir. La prochaine étape c’est de rencontrer Mme Darrieussecq ».